A review by gilwen
Elysian Fields, by Suzanne Johnson

4.0

Quelques longueurs dans la première partie, mais la seconde moitié est hyper entraînante et rythmée, à tel point que je l'ai dévorée d'une traite. Entre un serial killer revenu d'entre les morts, l'apprentissage de ses dons elfiques, une épée de Damoclès sur sa tête et ses problèmes relationnels, Drusilla a ici fort à faire. Les bouleversements sont tant sur le plan professionnel que personnel et, grâce à cet éventail varié de situations, on découvre différents aspects de l'héroïne. L'univers est également approfondi avec de nouvelles créatures à l'honneur (coucou les elfes) et quelques escapades sur des territoires encore inconnus. Cela manque un peu de Jean Lafitte à mon goût, mais bon on ne peut pas tout avoir. Et pour une fois, Alex et Jake m'ont paru moins fade (j'ai en revanche toujours du mal avec Rand).